Du sitar à la guitare

Publié le : 02/07/2019 21:49:03
Catégories : News

Nouveau sur music.portavista, un documentaire qui montre la préparation d’un grand spectacle musical imaginé et présenté par Yehudi Menuhin et Ravi Shankar, ce concert est l'histoire d'un voyage dont la source se situe en Inde, qui traverse la Russie et l’Est de l’Europe, s’arrête un moment en Espagne pour arriver en Afrique du Nord, au Maroc. Lors de la préparation de ce spectacle, les musiques et les langues se mélangent, à la fois si proche, mais aussi lointaine.

Hors ce documentaire, music.portvista vous présente aussi les cinq concerts qui composent ce grand voyage :

Ravi Shankar Les Manganyars des Indes

Les Manghaniyars du Radjasthan

Le Trio Loyko de Russie

Ludovic Kovac de Slovaquie

Blanca del Rey d’Espagne

 

Cliquez sur la vignette pour regarder la bande annonce

Blanca del Rey est née à Cordoue, terre des Califes, de Sénèque, de gitans, de Manolete et de Julio Romero de Torres qui, comme elle le dit, l'ont tous influencée dans son art. Les critiques sont unanimes pour déclarer que dans le flamenco, Blanca est l'une des danseuses les plus créatives, qui a développé des formes nouvelles tout en restant fidèle aux anciennes racines de la danse andalouse. Pour elle, le flamenco est plus qu'une danse, c'est une forme d'être, d'agir, de sentir et de vivre.

 

Cliquez sur la vignette pour regarder la bande annonce

Interprète, compositeur, professeur et écrivain, Ravi Shankar est connu dans le monde entier pour être l'un des premiers artistes à avoir fait connaître la musique indienne à l'Occident. Ambassadeur de la musique le plus reconnu et le plus aimé, il a exercé une influence culturelle en Occident depuis plus de trente ans.

Dans " From the sitar to the sitar", Ravi Shankar est accompagné par sa femme Sukanya Shankar au tamboura et par Kumar Bose au tabla.

 

Cliquez sur la vignette pour regarder la bande annonce

Loyko Zabar fut certainement le plus légendaire des musiciens tziganes de Russie. C'est à sa mémoire que le Trio Loyko fut créé. Avec trois instruments, deux violons et une guitare. Sergei Erdenko, Oleg Ponimarve et Vadim Kulitsky créent la sensation d'un orchestre plein de tonalités et des rythmes de la balalaïka russe, du bodhran irlandais, de la mandoline ou de la harpe classique. Ils allient l'inhérence dramatique des sentiments à la dextérité technique et à une merveilleuse capacité d'improvisation.