Le 3 septembre 1939

Publié le : 10/09/2019 12:07:08
Catégories : News

Le 3 septembre 1939 la France, l’Angleterre déclare la guerre à l’Allemagne qui quelques jours plus tôt avait envahi la Pologne.  Jusqu’au 10 mai 1945, la guerre se résuma à des escarmouches le long de la frontière.  PORTAVISTA propose un documentaire de Patrick Le Gall qui raconte cette « Drôle de Guerre » au quotidien.

 

CHRONIQUE D’UNE FIN D’ETE

Cliquez sur la vignette pour regarder les premières minutes

Un documentaire de Patrick Le Gall

Le 3 septembre 1939, la France déclarait la guerre à l'Allemagne. Le déroulement des derniers jours de paix et les semaines qui suivirent seront évoqués au plus près du quotidien d'une douzaine de témoins afin de tenter de restituer l'atmosphère particulière d'un pays qui entre en guerre pour ainsi dire à tâtons et à reculons.

Patrick Le Gall « avec pudeur, tendresse et une grande force d'émotion compose une photographie réelle de la France d'alors. Celle qui derrière la force de sa ligne Maginot fredonnait parfois «Tout va très bien, madame la Marquise» ou «Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux», et l'autre qui se rendait compte que le pire se profilait à l'horizon. Et de Montauban à la gare de Carcassonne, en passant par l'ancienne usine de l'Onia, la poudrerie de Toulouse, Albi, Borredon, ou le Gers les seize témoins et acteurs de l'époque racontent de façon admirable leur fin d'été 39. Il y a le prêtre qui savait que la guerre était là, le prof, les ouvriers, les réfugiés espagnols enfermés, et puis celui qui parle de ses parents ou l'autre qui raconte le temps des fenaisons.

Ils sont tous témoins d'un monde qui bascule et va sombrer dans la défaite et le chagrin. Écoutez-les s'exprimer, eux, qui malgré l'usure du temps n'ont rien perdu de cette époque-là et en gardent des souvenirs, des meurtrissures, des blessures et parfois aussi l'impression d'un énorme gâchis. Redécouvrez le militant communiste houspillé par les va-t-en-guerre et emprisonné, Raymond Bordes le fondateur de la cinémathèque. » J-P François La Dépêche du Midi.