La Retirada

Publié le : 28/08/2019 20:58:01
Catégories : News

 

« La Retirada » de l’espagnol « la retraite » est le nom donné à l’exode des femmes, des enfants et des hommes fuyant la terreur du régime fasciste de Franco.  À partir de février 1939 ils sont plus de 450.000 à franchit la frontière française en traversant, à pied les Pyrénées enneigées.  Cet épisode marque la défaite des républicains espagnols et annonce celle des démocraties face aux régimes nazi d’ Allemagne et fasciste d’Italie.

Beaucoup de ces héroïques combattants s’engageront dans la Résistance contre les occupants, et certains seront les premiers à libérer Paris en août 1945.

Portavista propose trois documentaires illustrant cette période de l’histoire :

CARTAS A MARIA

Cliquez sur la vignette pour regarder l'extrait

Un documentaire de Maîté Garcia Ribot

À partie des lettres envoyées par son grand-père Pedro García León à sa grand-mère María la réalisatrice retrace l'histoire de sa famille exilée après la Guerre Civile une histoire occultée tant par le silence des siens que par la perte de mémoire de son père atteint d'Alzheimer. Voyage poétique sur les pas de Pedro militant anarchiste de Gérgal à Toulouse jusqu'aux îles Anglo-Normandes.

 

REMEMBER SPAIN

Cliquez sur la vignette pour regarder l'extrait

Une documentaire d’Isabelle Mille

Réfugiés en France au moment de la défaite contre Franco en 1939 des milliers d'exilés espagnols reçurent jusqu'en 2006 une aide matérielle et financière du Spanish Refugee Aid une association américaine créée en 1953 à New-York par Nancy Macdonald une intellectuelle anarchiste avec le soutien de personnalités aussi importantes que le sculpteur Alexandre Calder la philosophe Hannah Arendt le violoncelliste Pablo Casals...

Entre passé et présent entre Toulouse Montauban Carcassonne et New York et nous revivons cette histoire aux accents révolutionnaires et aux valeurs d'humanisme.

 

Agusti Centelles, un photographe pendant la guerre d’Espagne

Cliquez sur la vignette pour regarder l'extrait

Un documentaire de Gustavo Cortes-Bueno

Ce documentaire retrace la vie et l’œuvre d’Agustí Centelles qui fût l’un des principaux photo-reporters à suivre la guerre civile d’Espagne du côté des Républicains. Dénoncé par ses anciens collègues ce n’est qu’à la mort du dictateur Franco qu’il pourra retrouver et publier son œuvre un témoignage de la longue guerre qui opposa démocrates et fascistes en un cruel prélude à la Seconde Guerre mondiale.